Cameco annonce ses résultats du premier trimestre, le redémarrage de Cigar Lake et l'exécution continue de sa stratégie de soutien à la transition mondiale vers un air pur

May 8, 2021 8:09 PM EDT

Get instant alerts when news breaks on your stocks. Claim your 1-week free trial to StreetInsider Premium here.

SASKATOON, Saskatchewan, 08 mai 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- Cameco (TSX : CCO ; NYSE : CCJ) a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers et d'exploitation consolidés pour le premier trimestre clos le 31 mars 2021, conformément aux Normes internationales d'information financière (IFRS).

« Nos résultats du premier trimestre ont été conformes aux prévisions », a déclaré Tim Gitzel, président-directeur général de Cameco. « Avec la poursuite de l'exécution de notre stratégie et les perturbations imprévues dues à la pandémie de COVID-19, nous ne nous situons pas au taux d'exécution de premier niveau usuel de nos activités. Cependant, malgré les coûts à court terme de notre stratégie associés à la suspension préventive de la production à Cigar Lake, nous avons terminé le trimestre avec plus d'un milliard de dollars de trésorerie. Par ailleurs, nous avons réussi à ajouter 9 millions de livres d'U3O8 à notre portefeuille de contrats à long terme.

« En outre, nous avons eu le plaisir d'annoncer en février que la Cour suprême du Canada avait rejeté la demande d'autorisation d'appel de l'Agence du revenu du Canada dans notre litige fiscal. Cela résout pleinement et enfin les exercices fiscaux 2003, 2005 et 2006. Nous avons respecté la loi et pensons que l'ARC devrait restituer nos 785 millions de dollars en trésorerie et en lettres de crédit détenues en tant que garantie.

« En avril, nous avons annoncé le redémarrage de Cigar Lake, car nous avons une plus grande certitude que la mine sera en mesure de fonctionner de manière sûre et durable. La santé et la sécurité sont toujours notre priorité absolue et nous continuerons à surveiller la pandémie de COVID-19 et la situation dans la province.

« À l'échelle mondiale, nous constatons une augmentation de la demande pour les utilisations à la fois traditionnelles et non traditionnelles de l'énergie nucléaire, alors que l'accent de plus en plus fort sur l'électrification continue de s'ancrer, tout en éliminant progressivement les sources d'énergie à forte émission de carbone. En Europe, nous avons assisté à un pas de plus vers l'inclusion du nucléaire dans la taxonomie des finances durables de l'UE à la suite d'une évaluation scientifique rigoureuse qui a conclu qu'aucun argument scientifique ne justifiait son exclusion. En outre, lors du récent sommet mondial des dirigeants sur le climat, des plans agressifs visant à réduire les émissions de carbone et à atteindre les objectifs de zéro émission de carbone nette ont été abordés, les États-Unis annonçant un objectif de réduction jusqu'à 52 % de leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030 en tirant parti des technologies de réacteurs nucléaires existantes et avancées dans leurs initiatives en matière d'énergie propre.

« Nous sommes ravis de l'avenir de la production d'énergie nucléaire, des fondamentaux de l'offre et de la demande d'uranium et des perspectives pour notre société. Nous restons attachés à notre stratégie de premier niveau et à notre vision. Notre vision pour fournir de l'énergie à un monde d'air pur reconnaît que nous avons un rôle important à jouer pour permettre les vastes réductions des émissions de gaz à effet de serre nécessaires pour atteindre les objectifs fixés par les pays et les entreprises du monde entier afin d'obtenir une économie résiliente avec zéro émission de carbone nette.

« Et, alors que nous cherchons à réaliser notre vision, nous sommes déterminés à le faire d'une manière qui reflète nos valeurs. La durabilité est au cœur de ce que nous faisons. « Dans toutes nos décisions, nous nous engageons à répondre aux risques et opportunités environnementaux, sociaux et de gouvernance qui, selon nous, rendront notre entreprise durable à long terme. En ces temps incertains, peut-être plus que jamais, il sera essentiel que nous continuions à travailler ensemble pour nous appuyer sur les bases solides que nous avons déjà établies. »

  • Perte nette de 5 millions de dollars ; perte nette ajustée de 29 millions de dollars : les résultats sont stimulés par les variations trimestrielles normales dans les livraisons contractuelles et notre exploitation continue sur tous les fronts stratégiques. Ce trimestre a également été affecté par des coûts d'entretien et de maintenance supplémentaires de 33 millions de dollars résultant de la suspension proactive de la production à la mine de Cigar Lake pendant environ quatre mois à compter de décembre 2020 en réponse à la pandémie de COVID-19. Pendant que la production était suspendue, nous avons gardé et continué à payer tous nos employés. Ces coûts ont été partiellement compensés par la perception de 12 millions de dollars de la Subvention salariale d'urgence du Canada. Le bénéfice net ajusté est une mesure non conforme aux IFRS, voir ci-dessous.  
  • Redémarrage de Cigar Lake : nous avons redémarré en toute sécurité Cigar Lake en avril, avec la première expédition de minerai à l'usine de McClean Lake à la fin du mois d'avril. Les autres précautions liées à la COVID que nous avons mises en place, l'installation de test de dépistage de la maladie COVID-19 sous licence sur le site de la mine et le programme de déploiement provincial de vaccins en cours nous ont fourni une plus grande certitude quant à notre capacité à fonctionner en toute sécurité et de manière durable. Nous suivrons de près le nombre de cas de COVID-19 et le succès continu du déploiement du vaccin et nous continuerons à avoir un dialogue régulier avec les autorités de santé publique et les dirigeants du nord de la Saskatchewan. Nous ne serons pas en mesure de fournir des perspectives supplémentaires pour 2021 tant que nous ne connaîtrons pas le rythme auquel nous serons en mesure d'exploiter de manière durable la mine de Cigar Lake.
  • Signature de nouveaux contrats : en avril, nous avons finalisé et exécuté des contrats de vente à long terme qui étaient en cours de négociation pour un total de 9 millions de livres d'U3O8 supplémentaires. Et notre pipeline reste important. Les contrats ne sont pas liés à une fin d'année ou de trimestre et nous prévoyons de mettre à jour notre réussite contractuelle au fur et à mesure de l'exécution des contrats.
  • Bilan solide : au 31 mars 2021, nous disposions de 1 milliard de dollars en trésorerie et en investissements à court terme et de 1 milliard de dollars en dette à long terme. En outre, nous disposons d'une facilité de crédit non utilisée d'1 milliard de dollars. Nous prévoyons que nos soldes de trésorerie et nos flux de trésorerie d'exploitation répondront à nos besoins en capital au cours de l'année 2021, c'est pourquoi nous ne prévoyons pas d'utiliser notre facilité de crédit cette année.
  • La Cour suprême du Canada rejette la demande d'autorisation de l'Agence du revenu du Canada : le 18 février 2021, la Cour suprême du Canada (Cour suprême) a rejeté la demande d'autorisation de faire appel de la décision de la Cour d'appel fédérale (Cour d'appel) du 26 juin 2020. Le rejet signifie que le litige concernant les exercices fiscaux 2003, 2005 et 2006 est entièrement et finalement résolu en notre faveur. En outre, nous avons reçu 10,3 millions de dollars de l'ARC le 20 avril 2021, ce qui inclut le paiement des frais de justice accordé par la Cour canadienne de l'impôt, ainsi que les indemnités de coûts liées aux décisions de la Cour d'appel et de la Cour suprême. Le calendrier de tout paiement supplémentaire reste incertain.

Résultats financiers consolidés

   THREE MONTHS
HIGHLIGHTS ENDED MARCH 31
($ MILLIONS EXCEPT WHERE INDICATED) 2021 2020 
Revenue 290 346 
Gross profit (loss) (40)35 
Net losses attributable to equity holders (5)(19)
 $ per common share (basic) (0.01)(0.05)
 $ per common share (diluted) (0.01)(0.05)
Adjusted net earnings (losses) (non-IFRS, see below) (29)29 
 $ per common share (adjusted and diluted) (0.07)0.07 
Cash provided by operations (after working capital changes) 45 182 

Les informations financières présentées pour le trimestre clos le 31 mars 2020 et le 31 mars 2021 ne sont pas auditées.

BÉNÉFICE NET

Le tableau suivant montre ce qui a contribué à la variation du bénéfice net et du bénéfice net ajusté (mesure non conforme aux IFRS, voir ci-dessous) au premier trimestre de 2021, par rapport à la même période en 2020.

CHANGES IN EARNINGSTHREE MONTHS
($ MILLIONS)ENDED MARCH 31
 IFRSADJUSTED
Net earnings (losses) – 2020(19)29 
Change in gross profit by segment  
(We calculate gross profit by deducting from revenue the cost of products and services sold, and depreciation and amortization (D&A), net of hedging benefits)
UraniumLower sales volume(1)(1)
 Higher realized prices ($US)6 6 
 Foreign exchange impact on realized prices(8)(8)
 Higher costs(67)(67)
 Change – uranium(70)(70)
Fuel servicesLower sales volume(4)(4)
 Higher realized prices ($Cdn)4 4 
 Higher costs(2)(2)
 Change – fuel services(2)(2)
Other changes  
Lower administration expenditures23 23 
Lower exploration expenditures3 3 
Change in reclamation provisions16 - 
Higher earnings from equity-accounted investee7 7 
Change in gains or losses on derivatives74 (5)
Change in foreign exchange gains or losses(50)(50)
Canadian Emergency Wage Subsidy in 202112 12 
Change in income tax recovery or expense9 32 
Other(8)(8)
Net losses – 2021(5)(29)

Bénéfice net ajusté (mesure non conforme aux IFRS)

Le résultat net ajusté est une mesure qui n’a pas de signification normalisée ni de base de calcul cohérente en vertu des IFRS (mesure non conforme aux IFRS). Nous utilisons cette mesure comme un moyen utile de comparer nos résultats financiers d'une période à l'autre. Nous pensons que, outre les mesures conventionnelles préparées conformément aux normes IFRS, certains investisseurs utilisent ces informations pour évaluer notre performance. Le résultat net ajusté correspond à notre résultat net attribuable aux actionnaires, ajusté pour refléter la performance financière sous-jacente de la période considérée. La mesure du bénéfice ajusté reflète l'adéquation des bénéfices nets de notre programme de couverture avec les entrées de devises au cours de la période de déclaration applicable, et a également été ajustée pour tenir compte des provisions pour remise en état de nos activités à Rabbit Lake et aux États-Unis, qui avaient subi une perte de valeur et des impôts sur les ajustements.

Le résultat net ajusté constitue une information supplémentaire non standard et ne doit pas être considéré isolément ni se substituer à une information financière établie conformément aux normes comptables. D'autres sociétés peuvent calculer cette mesure différemment, de sorte que vous ne pourrez peut-être pas effectuer de comparaison directe avec des mesures similaires présentées par d'autres sociétés.

Le tableau suivant rapproche le bénéfice net ajusté du bénéfice net du premier trimestre et le compare à la même période de 2020.

  THREE MONTHS
  ENDED MARCH 31
($ MILLIONS)2021 2020 
Net losses attributable to equity holders(5)(19)
Adjustments  
 Adjustments on derivatives(9)70 
 Reclamation provision adjustments(22)(6)
 Income taxes on adjustments7 (16)
Adjusted net earnings (losses)(29)29 

Chaque trimestre, nous devons mettre à jour les provisions pour remise en état de toutes les opérations en fonction des nouvelles estimations des flux de trésorerie, des taux d'actualisation et des taux d'inflation. Cela se traduit normalement par un ajustement de l'actif de l'obligation liée à la mise hors service d'immobilisations en plus du solde de la provision. Lorsque les actifs d'une opération ont été radiés en raison d'une dépréciation, comme c'est le cas pour nos activités de Rabbit Lake et des ISR aux États-Unis, l'ajustement est comptabilisé directement dans le compte de résultat comme « autres charges (produits) d'exploitation ». Voir la note 7 de nos états financiers intermédiaires pour plus d'informations. Ce montant a été exclu de notre mesure du bénéfice net ajusté.

Faits saillants segmentés sélectionnés

   THREE MONTHS 
   ENDED MARCH 31 
HIGHLIGHTS2021 2020CHANGE
UraniumProduction volume (million lbs) - 2.1(100)%
 Sales volume (million lbs) 5.0 6.0(17)%
 Average realized price($US/lb)32.25 31.393%
  ($Cdn/lb)41.05 41.44(1)%
 Revenue ($ millions) 205 248(17)%
 Gross profit ($ millions) (65)5>(100%)
Fuel servicesProduction volume (million kgU) 4.0 3.78%
 Sales volume (million kgU) 2.6 3.1(16)%
 Average realized price($Cdn/kgU)31.91 29.917%
 Revenue ($ millions) 84 94(11)%
 Gross profit ($ millions) 27 30(10)%

Rapport de gestion et états financiers

Le rapport de gestion du premier trimestre et les états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités fournissent une explication détaillée de nos résultats d'exploitation pour le trimestre clos le 31 mars 2021, par rapport à la même période de l'exercice précédent. Le présent communiqué de presse doit être lu conjointement avec ces documents, ainsi que nos états financiers consolidés vérifiés et notes pour l'exercice clos le 31 décembre 2020, le rapport de gestion annuel et notre plus récente notice annuelle, tous disponibles sur notre site Web cameco.com, sur SEDAR à l'adresse sedar.com et sur EDGAR à l'adresse sec.gov/edgar.shtml.

Personnes qualifiées

Les informations techniques et scientifiques mentionnées dans le présent document pour notre propriété matérielle Cigar Lake ont été approuvées par l'individu suivant qui est une personne qualifiée aux fins du NI 43-101 :

  • Lloyd Rowson, directeur général, Cigar Lake, Cameco

Mise en garde concernant les informations prospectives

Ce communiqué de presse contient des déclarations et des informations concernant nos attentes pour l'avenir, que nous appelons des informations prospectives. Les informations prospectives sont basées sur nos points de vue actuels, qui peuvent changer de manière significative, et les résultats et événements réels peuvent différer considérablement de nos attentes actuelles.

Voici des exemples d'informations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse : notre conviction que l'ARC devrait restituer nos 785 millions de dollars en trésorerie et en lettres de crédit détenues en tant que garantie ; notre point de vue sur la croissance future de la demande d'utilisations traditionnelles et non traditionnelles de l'énergie nucléaire et sur les facteurs à l'origine de cette croissance anticipée, et notre rôle dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre ; notre point de vue sur l'avenir de la production d'énergie nucléaire, l'offre et la demande d'uranium, notre portefeuille de contrats à long terme, nos perspectives, notre stratégie et notre vision, et le fait que nous ne puiserons pas dans notre facilité de crédit cette année ; notre point de vue concernant la capacité de Cigar Lake à fonctionner en toute sécurité et de manière durable ; notre intention de continuer à surveiller la pandémie de COVID-19 ; le nombre de cas de COVID-19 et le succès du déploiement du vaccin, et notre dialogue continu et régulier avec les autorités de santé publique et les dirigeants du nord de la Saskatchewan ; les facteurs ayant un impact sur notre capacité à fournir des perspectives supplémentaires pour 2021 ; notre intention de nous occuper des risques environnementaux, sociaux et de gouvernance et des opportunités qui, selon nous, rendront notre entreprise durable sur le long terme ; et la date prévue pour une annonce future des résultats financiers.

Les risques importants qui pourraient conduire à des résultats différents incluent : des changements inattendus dans la demande, les contrats à long terme, les prix et l'approvisionnement en uranium ; l'évolution de la demande d'énergie nucléaire et d'uranium en raison de l'évolution des opinions et des objectifs sociétaux en matière d'énergie nucléaire, d'électrification et de décarbonisation ; le risque que l'ARC ne rende pas la totalité ou la quasi-totalité de l'argent et de la garantie que nous avons payés ou autrement garantis en temps opportun, ou du tout ; nous ne serons peut-être pas en mesure de suivre l'évolution du nombre de cas de COVID-19, le succès du déploiement du vaccin ou d'autres risques associés à la pandémie en raison du manque d'informations disponibles, ou pour d'autres raisons ; notre capacité à fournir des perspectives supplémentaires pour 2021 pourrait être retardée par d'autres facteurs ; le fait que nous ne serons peut-être pas en mesure de gérer avec succès l'environnement incertain résultant de la pandémie de COVID-19 et ses risques opérationnels, pour la sécurité, marketing ou financiers connexes, y compris le risque de perturbation importante de nos opérations, notre main-d'œuvre, nos fournitures ou services requis, et la capacité à produire, transporter et livrer l'uranium ; le fait que nos plans de production de Cigar Lake ne réussissent pas pour quelque raison que ce soit ; le risque que la stratégie que nous suivons ne soit pas couronnée de succès, ou que nous ne soyons peut-être pas en mesure de l'exécuter avec succès ; le risque d'encourir des coûts d'entretien et de maintenance plus élevés que prévus ; un accident majeur dans une centrale nucléaire ; des changements dans la réglementation ou les politiques gouvernementales ; le risque de litiges ou de demandes d'arbitrage ou d'appels à notre encontre qui ont un résultat défavorable ; le risque que nos estimations et nos prévisions se révèlent incorrectes ; et le risque que nous puissions être retardés dans l'annonce de nos futurs résultats financiers.

En présentant les informations prospectives, nous avons formulé des hypothèses importantes qui peuvent s'avérer incorrectes sur : notre capacité à gérer avec succès l'environnement actuel incertain résultant de la pandémie de COVID-19 et ses risques opérationnels, pour la sécurité, marketing et financiers connexes ; l'approvisionnement, la consommation, les contrats à long terme, les prix et la demande d'uranium, nos perspectives, et l'augmentation de la demande et de l'acceptation par le public mondial de l'énergie nucléaire ; les objectifs sociétaux pour l'électrification et la décarbonisation ; la poursuite des stratégies de réduction du carbone par les gouvernements et les entreprises et le rôle de l'énergie nucléaire dans la poursuite de ces stratégies ; notre production, nos achats, ventes, livraisons et coûts ; notre capacité à fournir des perspectives supplémentaires pour 2021 ; le fait que nous récupérerons la totalité ou la quasi-totalité des montants payés ou garantis en rapport avec le litige avec l'ARC à ce jour ; les conditions du marché et les autres facteurs sur lesquels nous avons fondé nos prévisions et nos plans pour l'avenir ; le succès de nos plans et stratégies ; l'absence de politiques, décisions ou réglementations gouvernementales nouvelles et défavorables ; et notre capacité à annoncer les résultats financiers futurs lorsqu'ils seront attendus.

Les informations prospectives sont conçues pour vous aider à comprendre le point de vue actuel de la direction sur nos perspectives à court et à long terme et peuvent ne pas convenir à d'autres fins. Nous ne mettrons pas nécessairement ces informations à jour à moins que les lois sur les valeurs mobilières ne l'imposent.

Conférence téléphonique

Nous vous invitons à participer à notre conférence téléphonique du premier trimestre le vendredi 7 mai 2021, à 8 h 00. heure de l'Est.

L'appel sera ouvert à tous les investisseurs et aux médias. Pour y prendre part, veuillez composer le 1-800-319-4610 (Canada et États-Unis) ou le 1-604-638-5340. Un opérateur transférera votre appel. Les diapositives et une diffusion Web en direct de la téléconférence seront disponibles à partir d'un lien sur cameco.com. Consultez le lien sur notre page d'accueil le jour de l'appel.

Une version enregistrée des échanges sera disponible :

  • sur notre site Web, cameco.com, peu après l'appel
  • en rediffusion jusqu'à minuit, heure de l'Est, le 7 juin 2021, en appelant le 1-800-319-6413 (Canada et États-Unis) ou le 1-604-638-9010 (code d'accès 6373)

Date de publication du rapport du deuxième trimestre 2021

Nous prévoyons d'annoncer nos résultats financiers et opérationnels consolidés du deuxième trimestre 2021 avant l'ouverture des marchés le 28 juillet 2021.

Les dates d'annonce peuvent changer.

Profil

Cameco est l'un des plus grands fournisseurs mondiaux d'uranium en guise de combustible, nécessaire pour alimenter un monde à l'air pur. Notre position concurrentielle se base sur notre participation majoritaire dans les réserves à la plus haute teneur dans le monde et sur nos opérations à faible coût. Les services publics du monde entier comptent sur nos produits de combustible nucléaire pour générer de l'énergie grâce à des réacteurs nucléaires sûrs, fiables et sans carbone. Nos actions sont négociées aux Bourses de Toronto et de New York. Notre siège est basé à Saskatoon dans l'État de Saskatchewan.

Tels qu'ils sont utilisés dans le présent communiqué de presse, les termes nous, notre, la société et Cameco désignent Cameco Corporation et ses filiales, sauf indication contraire.

Contact pour les investisseurs :Rachelle Girard306-956-6403rachelle_girard@cameco.com

Contact pour les médias :Jeff Hryhoriw306-385-5221jeff_hryhoriw@cameco.com

Primary Logo

Source: Cameco Corp


Serious News for Serious Traders! Try StreetInsider.com Premium Free!

You May Also Be Interested In





Related Categories

Globe Newswire, Press Releases

Related Entities

Earnings